Often dark, it is shaped by the matter around it. The hole, an inevitable element, is everywhere. By exploring feelings I have questionned what holes bring, what make them beautiful and meaningful. I have digged, drilled, pierced, shaped, molded and streched hundreds and hundreds of holes to better understand their nature.

Photography by Antoine Lecharny.
Wood, plaster, paper, clay, aluminium, 2019.
 











De la naissance à la mort du trou, PMMA, 2019.




 

Du tube au trou, plaster, 2019.



Les trous adorent traverser la matière, kraft paper, 2019.




Déformation et effondrement d’un trou par gravité, clay, 2019..


Différence de perception entre un trou inscrit dans un cylindre ou un cube, plaster, 2019.



Quand la forme s’adapte au trou, linden wood, 2019.





Activation instinctive d’un trou, wood, 2019.




Rencontre entre un trou et une surface, beech wood, 2019




Un trou dans un trou dans un trou, plaster, 2019..




Les trous sont plutôt ronds et se comportent souvent de la même manière, clay, paper and aluminium, 2019.




Allègement par le trou, oak wood, 2019.




Ballade à quatre trous, paper, 2019.





Par modestie, les trous se cachent souvent dans les assemblages, beech wood, 2019.




L’importance du bord du trou, beech wood, 2019.




Ouvertures par rencontre de plans inclinés, mapple wood, 2019.




Trou par construction géométrique, beech wood, 2019.




L’importance de l’épaisseur du trou, plywood, 2019.




Grilles de trous interdépendantes dessinées avec rigueur et sentiment, paper, 2019.





Rencontre entre un trou et un volume, plaster, 2019.