Sur un banc, dans un bus en mouvement, ou en passant devant une laverie, j’observe régulièrement des scènes très banales mais surtout très belles. Dans ces moments d’étonnements, j’ai l’impression d’être le cameraman dans un décor de film. Je perçois alors des compositions, des coincidences, des harmonies ou des abstractions. En errant dans la rue, entre chez moi et mon lieu de travail, prenant tous les jours le même chemin et capturant l'ordinaire pendant 6 mois, c’est bien mon regard que j’ai souhaité affiner et faire évoluer.


Ecriture et réalisation : Henri Frachon.
Composition originale "canon pour sept cloches" : Emeric Viaris de Lesegno.

15 min.