Entre les murs de l'atelier Allain, on repousse toute la journée, aussi bien des coiffes de missiles nucléaires que la vaisselle argentée du Ritz. Ceux qui travaillent là sont les derniers repousseurs manuels de la capitale. Au côté de ces artisans, j'ai produit une série de pièces qui témoignent de leurs savoir-faire. Toutes les pièces produites ont pour point commun d'avoir été assemblées par jonc doucine, la seule technique d'assemblage par repoussage. Aujourd'hui, ce principe d'assemblage est délaissé par l'artisanat et l'industrie. Convaincu du potentiel technique et esthétique du jonc doucine, j'ai essayé de lui redonner corps et de le sortir de l’oubli dans lequel il était tombé en lui inventant de nouvelles formes. 

Aluminium, acier, inox, 2019.
 









 

Jonc doucine à jonc de butée, aluminium, 2019.




Jonc doucine à jonc de butée entre deux matériaux, aluminium et acier thermolaqué, 2019.



 

Jonc doucine à double jonc de butée, acier, 2019.



 

Jonc doucine à joint étanche, acier thermolaqué et caoutchouc, 2019.




Jonc doucine à joint de butée fixe, acier thermolaqué, 2019.




Jonc doucine à joint de butée ajustable, acier, acier thermolaqué et caoutchouc, 2019. 




Jonc doucine à bec de perroquet, acier, aluminium et catouchouc, 2019.




Jonc doucine à la Edmond Allain, acier et acier thermolaqué, 2019.




Jonc doucine à la Perret, .




Jonc doucine fractionné, acier thermolaqué, 2019.





Jonc doucine à gorges serrées, acier thermolaqué, 2019.